Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  des echos

Les déracinés de TAMAZGHA

20 Novembre 2010 , Rédigé par Dzecho Publié dans #LES ECRITS DE TAMAZGHA

Les véritables traîtres, ceux à qui s’applique aisément et naturellement l’épithète de traîtres ou de « M’tourni » n’ont pas attendu la crise et la sale guerre pour s’endimancher avec leur progéniture des « bons papiers », dès les premières heures de l’indépendance et même avant ils avaient tout planifié.

Les plus tardifs du système l’ont fait dès les années 80, en envoyant leurs enfants loin du pays de Souk El fellah faire de longues études de Marketing par exemple à l’étranger, s’assurant par la même occasion, deux en un, les bonnes formations et les bonnes couleurs de passeport.

Ceux qui font semblant aujourd’hui d’être effarés par cette ruée vers la nationalité Française n’ont qu’à voir autour d’eux à qui a profité l’indépendance, les prises en charge, les prêts bancaires et l’histoire nationale en général, 1er Novembre en premier, pour comprendre, et nul besoin d’avoir fait Saint Cyre pour cela, que si l’occasion était à toute la jeunesse de quitter le pays, il ne resterait pas grand monde.
Je leur suggère à titre indicatif de faire un petit tour par exemple dans les mairies rayon « Koufat Ramadane » pour mesurer la détresse et l’humiliation institutionnalisées.

Ce peuple est sans pays, c’est ce message qu’il faut retenir.

Les mensonges remontent à loin et un peuple qui ignore son histoire ne saura jamais faire la différence entre ses protecteurs dévoués et ses prédateurs acharnés.

De plus, quand on ignore l’histoire on la répète.

Zineb Azouz

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article