Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  des echos

QUESTIONS DE FOND POUR TAMAZGHA

20 Septembre 2010 , Rédigé par Dzecho Publié dans #LES ECRITS DE TAMAZGHA

Je regrette que vous ayez choisi l’insulte au lieu de l’argumentation puisque vous me traitez de déraciné de l’intellect. Je vais essayer de vous répondre par des arguments civilisés.
Je n’attaque pas l’Islam mais un certain Islam celui par exemple utilisé par les wahabiyas et les salafiyas et qui a provoqué la mort de 100 000 innocents et innocentes y compris des enfants le tout en Algérie. Je souhaite vivre sans religion imposée par le pouvoir ou la rue et je reconnaîs aux autres le droit de vivre comme ils l’entendent à condition de ne rien imposer aux autres. Aujourd’hui l’Islam est une caricature de religion du fait de cette image projetée partout de fanatiques vociférants qui brandissent le Coran comme une arme au lieu de Le respecter et d’appliquer Ses Commandements de paix. Les arabes souffrent d’être tombés dans le piège tendu par Israel qui veut radicaliser le monde arabo-musulman pour le stigmatiser et mieux le détruire. Tous les jours nous leur faisons un cadeau. En plus les musulmans n’ont pas besoin d’ennemis extérieurs. Ils s’entretuent quotidiennement en Irak, en Afghanistan, au Yemen, en Somalie et en Algérie. La barbarie à l’état pur au nom d’Allah. Est-ce que vous êtes satisfait de la situation en Algérie quand vous voyez une mosquée dans pratiquement chaque quartier alors que les jeunes n’ont même pas une bibliothèque ou un terrain de jeux décent. Pourquoi est-ce que les imams ne parlent pas des versets du Coran qui ordonnent d’aimer la Terre et de ne pas la souiller? Pourquoi avoir transformé les rues du pays en dépotoirs alors que le musulman est censé être un être propre et pur? Pourquoi tous les jours on apprend que des millions ont été détournés par des responsables de confession musulmane? Je fantasme? Je fabule? Que fait la religion lorsqu’il s’agit de prévenir ce genre de situation. L’Algérie est devenue un bazar pour ce peuple et un linceul pour les algériennes. Et toute cette hypocrisie religieuse pendant le Ramadan, cette violence au quotidien qui permet aux gens de se vider de leurs frustrations personnelles. Les statistiques publiées par les hopitaux sur les blessures dues à des bagarres sont dérangeantes. Et cette fausse piété des commerçants qui font flamber les prix quand des gens ne peuvent même pas manger à leur faim après une journée de privation. Personne ne veut ni réfléchir ni même imaginer la moindre solution à cette parodie d’existence. Le malheur de l’Islam aujourd’hui est que toute tentative d’interpréter le moindre verset relève du crime pur et simple. Quand une religion de plus d’un milliard de personnes se sent menacée par un groupe de jeunes qui mangent durant une journée de Ramadan, alors il faut se poser la question de la solidité de la foi.
Pour continuer à vous répondre je vous dirai que je n’ai jamais prétendu tout savoir et que chaque personne est dans le forum pour exprimer ses propres idées même quand elles déplaisent. Et puisque vous pensez que j’ai totalement tort alors je vous invite à me parler d’un pays arabe qui tolère la différence dans les croyances, qui respecte les droits humains qui ne fait pas de la femme un être mineur à vie et j’irai y vivre le plus tôt possible. D’ici là je vous invite à réfléchir au phénomène des harraga et aussi au désir des anciens prisonniers de Guantanamo qui préfèrent, une fois libéré, vivre en pays de « koufar » plutôt que en terre d’Islam.
Je redis encore une fois que tant que l’Algérie ne fera pas une réflexion profonde sur les relations entre la religion et la vie politique rien ne sera possible. C’est à partir de cette réflexion entre les forces vives et démocratiques de la société algérienne que naîtra un début de solution pour le futur du pays. Rassurez-vous je sais qu’il y a des musulmans démocrates. Les Turcs nous en ont donné la preuve.
Jusqu’ici des milliards de dinars ont été engloutis dans le pays en investissements et les mentalités n’ont pas changé. Bien au contraire l’école algérienne fabrique des cancres, à en croire les journaux algériens et les diplômés ne trouvent pas de travail d’une part parce que les emplois sont rares ou bien trop exigeants et aussi parce que les connaissances acquises à l’université algérienne ne permettent pas d’exercer des emplois hautement qualifiés.
J’attends non pas vos remarques acerbes mais une ou des réponses logiques à ma mise au point. Sentez-vous libre de ne pas répondre parce que c’est ça aussi la démocratie.

Je vous envoie mes salutations civilisées

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

benba11 20/09/2010 19:08


Il y a deux clans dans ce pays qui jouent les mêmes accords de musique depuis belle lurette tout en se tirant dessus pour faire admettre à l'opinion que les 'uns' combattent avec acharnement les
'autres' et que les 'autres' font de l'opposision intransigeante pour déloger ces 'uns' du pouvoir.
En réalité ce n'est que du trompe-l'oeil.Vous avez deviné que les 'uns' sont le pouvoir en place et les 'autres' le clan islamo-conservateur qui détient une grande partie du pouvoir mais qui joue
tout de même à l'opposant pour faire durer cette apparence trompeuse et berner les gens un tant soit peu sensés de ce peuple.
La dernière blague à la mode est cette arrestation à répétition de l'enfant terrible de l'islamisme, responsable de tous les malheurs que vit notre pays depuis plus de 20 ans ,j'ai nommé le sieur
si Ali Benhadj.On l'arrête pour deux ou trois heures et voilà que le bendir de la presse et des sites arabo-islamo-khobzo-baathistes se met en branle et tout le tralala de courage ,de bravoure
,d'intégrité ,et j'en passe ,de notre héros national est mis de l'avant et aucune voix ou intervention n'est permise à quiconque veut leur signifier qu'ils sont dans la mauvaise direction.La
censure devient de règle et aucune voix discordante n'est admise.
Ce qui est désolant c'est qu'à longueur de colonnes et de pages de ces sites et de cette presse on ne cesse d'accuser la autres et parmi eux le matindz d'extrémistes ,de pseudo-démocrates
,d'islamophobes et allez savoir encore de quoi.
Ils ont commencé avec Amzal en 1982.Nous sommes à prés de 200000 en 2010.Faites vos prévisions pour 2020.Les Dracula de l'intégrisme sont insatiables.


Dzecho 20/09/2010 19:13



Il ne faut pas exagerer la chose et mettre tout le monde dans le même panier.