Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog  des echos

TAMAZGHA ET SES MERVEILLES:MERCI DDA STAYEVSKI

7 Juillet 2010 , Rédigé par Dzecho Publié dans #LES ECRITS DE TAMAZGHA

Curva
dimanche 30 mai 2010 04:58
Un dernier virage avant le repos du "guerrier"...

Ce billet est qlq peu cru, c'est le souci de noircir sur ce blog cette observation qui a m'a motivé de le poster.

Corne
La corne d'abondance...En kabyle, en langues mazigh plus généralement, c'est le son SH, ou peut-être son altétaion J, qui s'apprête le mieux à l'abondance ou plus exactement à la regénération ou à la renaissance car le SH est dans tout ce qui repousse comme ishew (corne), isher (ongle), a-shepuv (cheveux). Cependant comme on va le voir plus loin il y a une autre lettre, un autre son le W,U (waw) qui signifierait exactement le sens d'abondance. Le son SH ou J se dispute une autre définition avec le W à savoir la notion de courbe.

Curva
Ensemble le SH/J et W/U forment un couple USh (voir le post "suffixe en spirale") et UJ, WJ qui attestent justement le sens de curva (virage en italien), de curve en anglais, krivaya en russe ou de courbe en français.
a-wej = déformé, courbé
a-qawej = sommet, piton courbée
tha-qwish-th (tha-qewij-th?) = baguettre courbée (en forme de louche) du tambourin.
mwja, muja = vague (ondulation donc déformation, courbe)
qewqaw = bégue (déformation du language)
Il est à peu près certain que c'est le W,U ou le Waw qui atteste cette forme de courbe chez nous, il est intéressant de voir le Waw phénicien et ce qu'il a donné (googlez pour le détail).

La vache!
Vous n'allez pas le croire mais ce sont les anglais qui nous donneront notre formule du jour, yes sir! Si en kabyle le terme ishew indique la corne, ailleurs c'est la vache (qui a des cornes aussi) ou d'autres animaux cornus.
KW de Cow "vache" en anglais ~KRV de korova "vache" en russe
Cette comparaison est juste là pour mémoriser cette formule du U, W ou notre Waw kabyle qui dans certains cas est équivalent à la forme R plus B ou P/F/V en indo-européennes:
W kabyle ~ RB, RP, RF, RV européen (en romanes par ex.)
Donc il faut passer au crible le lexique européen correspondant pour avoir la forme équivalente en kabyle (ou l'inverse) comme les mots arbalète, carbone, caravelle, charpente, absorber, tribu, tribune, turbine, torpille, tropique, trapèze, sirop, carpe, marbre (mwr de maure?), arbre, etc...

Cerf
L'animal cornu des contrées du nord avec des bois énormes, celui de Santa Claus (papa Noël) aussi, c'est le cerf. La formule  de passage est parfaite CRF de cerf en Europe  ~ CW de ishew "corne" chez nous. La question qui se pose est ailleurs: pourquoi on dit cerfs-volants (coucou Santa!), et serpents-volants très populaires en Chine et ailleurs aussi? Pourquoi le serpent SRPN qui n'a pas de cornes est là aussi? C'est sans doute pour exprimer la tendance vers le haut, vers l'infini comme c'est le cas pour les cornes. C'est la que se trouve peut-être l'explication de charpente et sa relation dans les mythes avec Jésus (yeshwa en hébreu, pas loin de notre yshew "corne"!) le , charpentier de métier, la montée vers les cieux, etc...et surtout le chiffre 10 ou autre notion rationnelle correspondante en maths, géométrie ou architecture.

Carpates
Ce RP de charpente est dans carpates (mont en Roumanie), RF dans roof "toit'" en anglais ou tha-ghuRfets en kabyle (chambre à l'étage) - en arabe al-ghourfa signifie "chambre" partout- sont sûrement comme le RB de orbite, ils indiquent tous le toit, l'altitude, la hauteur donc le "toit du monde" ou le ciel? RF est dans refedh "élever, soulever" en kabyle (idem en arabe) et "être enceinte" en kabyle. Le W chez nous indique le haut, les commets, les cîmes dans SW de ishew, yshew (ijew?) "corne" comme dans tha-shwawth "cîme de l'arbre". Le SW indique aussi la côte, la montée a-ssawen. Et les shawis seraient alors des serafi, serapi ou shorfi (ex. Chorfa)? Les soufis SWF seraient-ils techniquement des séraphines qui en hébreu signifie "brûlant" ou "ange de feu"?

Sorbet
Ce RP de courbe est dans la serpe  un outil au tranchant courbé. On va prendre un autre exemple. En kabyle sew = boire, la forme factative s'sew = faire boire, aroser les plantes/fleurs. En réalité SW de sew avec W=RB donnera SRB de sorbet "boisson", ashreb "boire" en arabe mais aussi absorber en français car notre sew kabyle a aussi ce sens d'absorber (ex. les fleurs ont absorbé l'eau). La formule du jour se confirme donc.

Scribe
L'écrivain ou le scribe tiendrait probablement son appelation justement de la curva (courbe), des lettres courbées ou cursives comme nous disons de nos jours. Dont acte!

Musica
Les mots musée ou musique viennent de musa (la muse)...à part sa parabole en mythologie on a rien sur l'origine de ce nom. A mon avis il n'est pas exclu que musa soit la même que notre muja (vague donc courbe) car la musique c'est le son, et le son c'est des ondes. Les anciens le savaient, l'acoustique des amphithéâtres antiques en témoigne. Là il n'est pas exclu que le nom de Moïse (moussa en arabe) soit expliquée par la notion de vague, onde surtout que selon le mythe il a coupé la mer en deux avec son bâton "magique", ce n'est pas le chiffre 10 mais une autre notion qui s'y cacherait. On verra ça dès que ce sera possible. Jésus qui marche sur l'eau (flotte donc) serait explicable par ce RB, RV de carabus "canot" en latin, caravelle en portugais, korabl "bâteau" en russe, etc...Normal qu'un canot ou bâteau flotte et "marche" sur l'eau!

Urbi - Orbi
Urbain, orbite doivent être aussi analysés! Ces termes seraient à rapprocher de WR de dheweR "tourner" en kabyle (idem dour en arabe) qui voudrait dire plutôt tourner en orbite, circulaire ou élliptique. Tiens, pour awthul "lapin" le W=RB nous donnera arabthul ou rabbitul, ha-ha! pas loin du rabbit "lapin" anglais! Le mot a-qeshwal "hotte" devient qeshrbal pas loinde corbeille!, idem pou a-shwari "panier" (pour transporter les marchandises sur un mule/âne)= shrvari qui nous rapproche des pantalons bouffants sharovars ou charvals (voir post Charvals 501) ou serwal.
Le terme awdhay (ouday) désigne 1.un patronyme ou sobriquet issu d'un lieu en bas, racine WD de wadda "bas", 2. un hébreu ou un juif. C'est peut-être awadhay = arabbidhay piour le juif car il y a rabbi (rabbin) pour les gens de confession juive ou d'origine hébraïque?

Rapide
Avez-vous remarqué qu'en kabyle a-awedh "répéter" (idem en arabe) est proche de "a-awdhiw" "cheval" (en arabe hissan/fares) comme en français RPT répéter ets proche de RPD rapide, curieux non? Le cheval a-awdhiw rapide comme l'éclair et le vent dans la mythologie kabyle (le pégase chez les grecs), qui lui aussi confirme cette formule de W kabyle ~ RP européen.

Adherbal
Peu glorieux mais tout de même il fait partie de notre histoire ce prince numide liquidée par le prince intrépide Jugurtha pour collaborationisme avec Rome. De nous jours aderbal en kabyle, en shawi, même à l'ouest en chleuh, c'est pour "guenille, haillon", coïncidence? En réalité le nom adherval, aderbal serait expliqué comme adher-baal en référence au phénicien (dieu Baal) mais peu convaincant à mon sens, ce nom serait issu d'un toponyme peut-être, qui sait?, comme le veut la règle chez nous. Des noms Bou-Derbala il y en a dans l'ouest maure. Avec RB/RV remplacé par le W de notre formule du jour adherbal serait adhwal. Ce qui me laisse supposer que Ath Dwala aurait pu être Ath Derbala, Ath Dervala, Ath Drubala ou qlq chose de proche.

Voilà pour ce billet cru d'ajourd'hui. Je vous laisse le soin de piocher vous-même si vous avez envie d'en savoir plus grâce à cette formule. Bon courage!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article